Une femme mature nous raconte sa vie de cougar

histoire d'une couguar

Yvonne une MILF de 46 ans va nous dévoiler un petit secret qu’elle cache depuis des années. A partir de l’âge de 38 ou 40 ans, elle a senti qu’elle n’était plus désirée par son conjoint. Depuis, elle a commencé à voir d’autres hommes et tenez vous bien car elle ne couche qu’avec des jeunes hommes de moins de 30 ans.

Avant de devenir la couguar que vous êtes avez-vous déjà trompé votre mari ?

Oui, juste une fois ! C’était quand j’avais 28 ans. Ayant effectué une mission à l’étranger avec un collègue ou plutôt mon stagiaire (il avait dans les 22 ans), j’ai pas pu me retenir car il ne cessait de me faire des avances. C’était un très bon coup, mais comme j’ai un peu culpabilisé, j’ai décidé de tout arrêté avec lui. A partir de cette petite mésaventure assez cochonne, je n’ai plus vu d’autres hommes que 10 ans plus tard.

Comment vous faites pour chasser les jeunots ?

Tout comme les autres femmes matures cougars, je ne drague pas mes proies directement. Je les observe d’abord. S’il est trop prétentieux et manque de maturité, je l’écarte tout de suite de ma liste. Par contre si c’est un homme qui assure et qui ne se la pète pas, il a de grande chance de finir la soirée dans mon lit.

A part cela, j’ai également de bons contacts. Gentlemen comme ils sont, ils savent bien assouvir mes plaisirs quand j’en ai besoin.

Vous payez vos conquêtes ?

Absolument non ! Pour être honnête, il y a des centaines de jeunots amateurs de milfs qui sont prêts à coucher avec moi en un claquement des doigts alors pourquoi payer ? Contrairement aux idées reçues, une femme, même mature sait bien qu’un homme doit toujours se subvenir par ses propres moyens.

Avez-vous déjà été tombé amoureuses d’un jeune homme ?

Non, pour moi l’amour c’est du passé ! Après avoir ressentie que j’ai vécu, vous ferez aussi pareil. Je me fais juste plaisir, je profite de la vie et c’est tout. Mais cela n’empêche pas que j’ai quelques petits penchants sur l’un des hommes que je fréquente périodiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *